AMD annonce FidelityFX comme technologie Open Source, mais pas son support Linux

by Jack
Super résolution AMD FidelityFX

Super résolution AMD FidelityFX

AMD a présenté Super résolution FidelityFX au salon Computex 2021 qui se tient à Taipei, la capitale de Taïwan. Pour ceux qui ne le savent pas, c’est la proposition de l’entreprise de s’attaquer au DLSS, la technologie populaire de redimensionnement d’image de NVIDIA qui s’appuie sur l’intelligence artificielle pour fournir une excellente qualité d’image et améliorer considérablement les performances des logiciels qui la prennent en charge (principalement les jeux vidéo).

FidelityFX n’est pas seulement la réponse d’AMD à un DLSS qui menace de mettre NVIDIA en position de domination claire sur ses rivaux, mais il sera également publié sous Open Source sous licence MIT, sera basé sur des normes et sera sous l’égide de l’initiative GPUOpen, qui fut en 2016 le début de la transformation d’un AMD jusque-là peu apprécié des utilisateurs de Linux.

FidelityFX est une technologie qui vise à faire un pari multiplateforme en couvrant Windows, Vulkan, DirectX 11, DirectX 12 et est même capable en théorie de travailler sur des graphiques NVIDIA, bien que pour l’instant rien n’est connu sur son support Linux. AMD pourrait chercher à répéter le jeu de FreeSync, technologie avec laquelle il a réussi à consolider la norme Adaptive Sync contre GSync de NVIDIA.

Le fait que FidelityFX soit Open Source est une bonne nouvelle, mais en cas d’atteinte de Linux (peu de doute qu’il le sera), il resterait en suspens comment il serait implémenté dans RADV, le pilote Vulkan pour Radeon fourni par défaut par la plupart des distributions Linux et ce n’est pas officiel. Malgré cet inconvénient, espérons que grâce à AMDVLK, le pilote officiel Vulkan et Open Source d’AMD pour Linux, les choses seront facilitées pour son implémentation dans RADV.

.

NVIDIA « répond » à FidelityFX

Indépendamment des débuts de FidelityFX, la présentation officielle de la technologie a suffi à NVIDIA pour bouger d’onglet en annonçant que DLSS sera pris en charge dans Proton, la célèbre couche de compatibilité basée sur Wine qui vous permet d’exécuter des jeux vidéo Windows sur Linux et Mac (bien que cette publicité se concentre évidemment sur Linux).

Il devrait fournir à Proton le support DLSS pour les jeux Windows qui utilisent l’API Vulkan plus tard ce mois-ci, tandis que ceux qui utilisent DirectX 11 devront s’appuyer sur DXVK-NVAPI et attendez au moins jusqu’à l’automne. Prise en charge du DLSS via Proton nécessitera au moins le pilote 470 (qui supportera XWayland) et viendra grâce à la collaboration de NVIDIA avec Valve.

Bien que NVIDIA soit une entreprise très appréciée des utilisateurs de Windows en général et des joueurs en particulier, sous Linux, on ne peut pas dire qu’elle se concentre beaucoup sur l’utilisateur domestique car elle concentre ses intérêts sur les serveurs, l’intelligence artificielle, le calcul intensif et d’autres secteurs professionnels, donc des mouvements comme celui-ci ne sont généralement pas très courants de leur part.

0 comment

Related Articles

Leave a Comment