Quelques curiosités sur le casque et les vêtements des pilotes | Moteur

by Jack

Matthieu Vaxivière, coureur de l’Alpine Elf Matmut Endurance Team, nous a expliqué ce que portent les coureurs. L’armure des héros.

Matthieu Vaxivière, rider de l’Alpine Elf Matmut Endurance Team, nous explique comment sont les vêtements des pilotes. Il ne fait aucun doute que le matériel qu’ils utilisent pour se protéger doit offrir le plus haut degré de sécurité possible, car les conditions auxquelles ils doivent faire face sont très risquées. Le casque est un élément clé, en plus des vêtements qui passent un examen de sécurité approfondi.

Le début de la saison 2020 a été marqué, entre autres, par un nouveau standard de sécurité en Formule 1 mais aussi en Championnat du Monde d’Endurance (WEC). S’appuyant sur les travaux du Global Institute for Motor Sport Safety, la FIA a mis la nouvelle norme 8856-2018 sur la table. C’est un règlement qui oblige casques de pilotes Fabriqués en fibre de carbone, ils intègrent une protection balistique avancée sur le dessus de la visière.

De la même manière, cet élément est soumis à un examen au cours duquel il doit résister à une exposition à des températures de 790º. Très pertinente est également la norme 8856-2018, appliquée dans ce cas à la salopette ignifuge. Ils doivent endurer 12 secondes à une température de 700°C, en plus de pouvoir contrôler la chaleur qui pénètre dans la combinaison. Romain Grosjean aurait subi un préjudice plus important sans cette mesure.

Précisément Grosjean, bien qu’étant pratiquement indemne, s’il avait des brûlures aux mains. Cela s’explique en partie par le fait que les gants des pilotes de Formule 1 sont plus vulnérables que les combinaisons à l’exposition au feu. Étant donné que le pilote a besoin de sentir le volant très précisément, les gants ne comportent pas plus d’une couche de matériau ignifuge dans certaines zones.

Cet article a été publié dans Top Gear par Enrique León.

0 comment

Related Articles

Leave a Comment