Qu’est-ce que l’holoportation ?

by Jack
Qu'est-ce que l'holoportation ?

S’il existe une série télévisée qui, depuis des décennies, fait rêver plusieurs générations d’avenir, il y a peu de discussions sur le titre qui mérite la médaille d’or à cet égard : Star Trek. Conçu par le brillant et quelque peu excentrique Eugene ‘Gene’ Roddenberry, il fait ses débuts avec la série classique (la seule à l’époque, bien sûr) en 1966, c’est-à-dire à une époque où la course à l’espace connaît ses meilleurs moments, simultanément avec pas mal de progrès par rapport aux ordinateurs et à de nombreuses autres technologies.

Certaines des technologies futuristes montrées par la série dans les années 1960 font, aujourd’hui, partie de notre quotidien, mais d’autres, plus d’un demi-siècle plus tard, sont encore loin de notre portée. Le principal, sans aucun doute, est le moteur de courbure, un élément clé pour l’exploration spatiale tel que proposé par la série, mais probablement le plus souhaité par beaucoup n’est pas celui-là. La phrase la plus « souvenue » de la série (et je mets entre guillemets la souvenue car, curieusement, elle n’a jamais été prononcée) est Beam me up, Scotty, avec laquelle les membres d’une expédition ont demandé à l’ingénieur en chef de l’Enterprise de les téléporter de Retour à NCC-1701. Alors, oui, on parle de téléportation.

La téléportation ou, pour être plus exact, la téléportation des atomes, et plus encore, des structures qui en sont composées, Ce n’est pas encore en vue à court ou moyen terme, et il y a pas mal de voix qualifiées qui affirment que cela ne sera jamais possible. Personalmente, opino que estos últimos son unos aguafiestas, pero por otra parte tengo bastante claro que es algo que, de lograrse, será tan a largo plazo que yo no llegaré a verlo, y apostaría a que tú tampoco (vaya, ahora el aguafiestas soy je).

Donc, pour se téléporter haut, ce à quoi nous pouvons faire confiance, c’est l’holoportation. Pas pareil, je sais, mais ne pas pouvoir manger un bon filet de boeuf de Kobe (plus wagyu, je parle d’avoir son certificat d’origine de Kobe) ne me fait pas moins apprécier une bonne pièce de boeuf galicien, de la Sierra del Guadarrana ou une succulente spécialité argentine. Si mes atomes ne peuvent pas être téléportés, au moins ma présence peut être holoportée.

Qu'est-ce que l'holoportation ?

Qu’est-ce que l’holoportation ?

Il est probable que, rien qu’avec son nom, ou en tout cas avec son nom et les paragraphes précédents, vous ayez déjà une idée, d’autant plus qu’il ne s’agit pas d’une technologie excessivement nouvelle. Nous vous en avions déjà parlé en 2016 et, compte tenu de son potentiel, les investigations à son sujet n’ont pas cessé depuis. Oui 2022 s’avère être une année particulièrement importante à cet égardavec des essais réussis étendant sa portée.

D’une manière résumée, holoportation propose la reproduction holographique en temps réel et à distance d’un signal capté avec une caméra spécialement conçue à cet effet à une extrémité, et un système optique capable de reconstruire holographiquement l’image captée par la caméra. Si les deux (ou plusieurs) interlocuteurs possèdent les deux éléments, ils pourront interagir entre eux comme s’ils étaient tous les deux au même endroit. Et oui, dit comme ça, cela peut sembler quelque chose de simple, mais en réalité on parle d’une technique et d’un processus particulièrement complexe.

Et pourquoi dis-je que cette année 2022 est une grande année pour l’holoportation ? Eh bien, parce qu’à quelques mois d’intervalle, il y a eu deux étapes très intéressantes. Le premier a eu lieu en avril dernier, lorsque la NASA a utilisé la caméra Hololens Konnect de Microsoft avec un logiciel personnalisé développé par AEXA Aerospace pour projeter des hologrammes d’un groupe de personnes vers la Station spatiale internationale.

Avec ce test, l’agence spatiale américaine a commencé à expérimenter une technologie qui, à l’avenir, pourrait être utilisé dans le cadre de missions vers la Lune, Mars et d’autres lieux communiquer avec les astronautes pour transmettre des informations critiques et réduire le sentiment d’isolement dans l’espace. Il permettra également une communication bidirectionnelle, permettant aux astronautes de s’holoporter sur Terre et de communiquer avec leurs proches et d’autres personnes.

D’autre part, aujourd’hui, nous avons appris un autre test réussi et que, de plus, dans ce cas, il a été bidirectionnel et entre deux pays. Comme nous pouvons le voir dans cette vidéo, des chercheurs de l’Université Western en Ontario, au Canada, ont établi une connexion bidirectionnelle réussie avec l’Alabama, aux États-Unis. Ses responsables considèrent qu’il s’agit de la première holoportation bidirectionnelle internationale qui ait eu lieu.

têtes parlantes

L’holoportation est, aujourd’hui, la technique la plus avancée pour qu’une personne se « téléporte »Mais ce n’est pas le seul, bien sûr. En fait, qui sait s’il s’est également inspiré de la téléportation de Star Trek, l’Advanced Research Projects Agency (ARPA) a lancé un projet de recherche au milieu des années 70, afin de trouver un système sûr permettant, en cas d’urgence, au président des États-Unis, le vice-président, le secrétaire d’État, le juge en chef et le porte-parole de la Maison Blanche pourraient rester ensemble même s’ils se trouvent dans des endroits différents.

ARPA, plus tard DARPA en ajoutant Défense à son ancien nom, avait déjà conçu et lancé en 1969 un réseau télématique intelligent, capable de rediriger automatiquement le trafic de données si l’un de ses segments devient inopérant. Dans la première phase de son déploiement, il a connecté l’Université de Californie à Los Angeles et le Stanford Research Institute, mais de nouveaux nœuds ont rapidement été ajoutés. Le nom de ce réseau était ARPANET et, comme vous le savez probablement déjà, il a été l’épine dorsale d’Internet jusqu’en 1990, après avoir achevé la transition vers le modèle de protocole TCP/IP, qui a commencé en 1983.

Nicholas Negroponte rappelle, dans ​Being Digital, qu’il a été embauché pour le projet de système de téléconférence à distance et que, afin de donner plus de réalisme à cette « téléprésence » dans laquelle ils devaient travailler, ils ont imaginé de construire des répliques des têtes de chacune de ces personnes. Cela aurait un masque translucide grandeur nature en forme de visage de la personne. Dans ledit masque, des images de personnes seraient projetées et, en plus, la tête pourrait effectuer certains mouvements de base. Chacune des cinq personnes mentionnées ci-dessus aurait un « ensemble » de quatre têtes parlantes et le système de capture nécessaire pour envoyer leur signal aux quatre autres.

Au final, le projet n’a pas été approuvé, mais les avancées actuelles en matière de téléportation sont pour moi une preuve évidente que Negroponte et son équipe ont avancé dans la bonne direction, faisant les premiers pas dans le concept de téléprésence.

La source

0 comment

Related Articles

Leave a Comment