L’Union européenne veut instaurer le droit de réparation sur le marché mobile

by Sally
La UE quiere volver reutilizables y más durables a smartphones y tablets con el «derecho a reparar»

Très peu à peu, les États se tournent vers un monde plus écologique ou plus vert. Un monde où la fabrication est arrêtée en quantités absurdes avec l’obsolescence programmée comme un drapeau. C’est précisément pour cette raison que l’Union européenne veut instaurer le droit de réparation: rendre les smartphones et tablettes plus recevables, durables et évolutifs.

La première mesure dans l’esprit de l’Union européenne est que les tablettes, smartphones et appareils mobiles similaires quittent l’usine avec un design beaucoup plus résistant et qu’une fois que leur matériel deviendra obsolète, il sera plus facile pour les consommateurs de le vendre, de s’en débarrasser et de s’en débarrasser. qu’il tombe entre les mains d’un fabricant qui peut le recycler.

En quoi consiste le droit de réparation?

Dans la première mesure, il s’agit d’un ensemble de mesures qui redonnent autonomie et pouvoir de décision aux consommateurs lors de l’achat de produits technologiques. L’idée est que les consommateurs ne sont pas obligés de changer de smartphone tous les deux ans, pratiquement de manière religieuse.

L’Union européenne envisage de procéder de plusieurs manières, mais aucune d’entre elles n’a encore fini de discuter et ne semble pas près d’être définie à court terme. La législation de cet ensemble de mesures, d’obligations et d’incitations devrait être finalisée afin qu’elles prennent pleinement effet d’ici l’année prochaine, en 2021.

Comme nous l’avons dit, le droit à la réparation comprend la possibilité pour les consommateurs de rapporter leurs appareils mobiles à leurs fabricants pour échanger certaines des pièces les plus souvent endommagées: verre de protection, piles, boutons et autres éléments qui auraient dû être fabriqués à ce moment-là. avec des éléments recyclables et peu coûteux.

Le droit à la réparation devrait avoir un impact non seulement sur la qualité de la consommation des utilisateurs, mais aussi sur la planète, puisque l’objectif ultime est que d’ici 2050 l’industrie des appareils mobiles soit une industrie neutre en termes d’impact climatique.

L’Union européenne veut instaurer le droit de réparation, mais encore à un stade précoce de la législation, il est difficile de savoir comment ces lois seront appliquées. Les utilisateurs pourront-ils demander que leurs appareils soient réparés dans un magasin tiers certifié ou les fabricants les forceront-ils à se rendre dans leurs magasins et bureaux officiels?

Nous entendrons sûrement plus de nouvelles et d’avancées au fur et à mesure que les réunions de la Commission européenne sur cette loi progresseront.

Source: Commission européenne

Via: The Verge

0 comment

Related Articles

Leave a Comment