Les « Maîtres de l’Univers » prennent vie sur Netflix

by Jack
Maîtres de l'Univers

Est-ce que quelque chose comme Maîtres de l’Univers? Cela vaut la peine de se demander, car nous parlons de la nouvelle série avec laquelle Netflix veut jeter à nouveau la nostalgie, peut-être avec l’intention de couvrir un peu la marche, à quelques exceptions près, désastreuse qui a publié des tonnes de contenu qui passe sans douleur ou gloire, comme l’eau d’une citerne lorsque vous tirez la chasse d’eau.

Il est vrai que Masters of the Universe est une icône des années 80, comme tous ceux qui ont grandi au cours de cette décennie s’en souviendront : au début, c’était l’une des séries de dessins animés les plus acclamées par le public ; au milieu, ses jouets – de Mattel ! – étaient encore l’une des stars de Noël ; et au final, le film avec de vrais acteurs hollywoodiens était la cerise sur le gâteau pour mettre les aventures de He-Man et compagnie sur l’étagère des mythes pop de l’époque.

Mais que sont quarante ans, quand les idées se font rares et quand pour une poignée de dollars – lisez cette dernière au sens figuré – on peut tirer de l’oubli un univers plein de maîtres avec lesquels s’assurer, au moins, un petit écho médiatique comme celui-ci. à l’heure actuelle. Maîtres de l’Univers : Révélation c’est un peu ça et bien plus.

Maîtres de l'Univers

Ce sont les « Maîtres de l’Univers » classiques

Produit par Kevin Smith (Clerks, Mallrats), ce Netflix Masters of the Universe: Revelation rappelle un peu Invincible d’Amazon Prime Video, avec des nuances bien sûr (j’espère qu’il sera aussi bon que celui-ci). Il s’en souvient, par exemple, parce que c’est une série d’animation qui reste attaché au style de l’époque, bien qu’il soit évidemment bien meilleur que la série originale; et aussi pour avoir un casting de premier ordre en ce qui concerne le doublage de la série originale.

Ainsi, dans Masters of the Universe : Revelation met en avant la participation de Mark Hamill (Luke Skywalker !) en tant que méchant mythique Skeletor, Lena Headey (Cersei Lannister !) en tant que Evil-Lyn, Sarah Michelle Gellar (Buffy Summers !) en tant que Teela, ou Liam Cunningham (Davos Seaworth !) dans le rôle de Man-At-Arms, entre derrière des visages plus et moins connus de la scène cinématographique et sérielle.

A tout cela, Masters of the Universe : Revelation n’est pas la première immersion de Netflix dans l’univers particulier des poupées Mattel : ils ont déjà à leur catalogue la série de She-Ra et les Princesses du Pouvoir, qui est fondamentalement la même, dans le même univers fictif, mais en termes d’autonomisation des femmes. Maintenant, cependant, He-Man revient avec la testostérone à la surface.

Sera le prochain 23 juillet lorsque Masters of the Universe: Revelation fait ses débuts sur Netflix et, très probablement, dans des séries, cela passe inaperçu parmi tant d’autres choses qui tombent cette semaine-là. Mais la petite dose de nostalgie qui nous a régulés suffit. Nous vous laissons avec l’avant-première officielle de la série.

.

0 comment

Related Articles

Leave a Comment